Chers amis de la Grande Région,

En tant qu’entreprise spécialisée dans le marketing de destination, qui nous dit que les offres que nous avons développées au prix d’importants efforts, en respectant un certain budget et en y mettant toute notre expertise, sont appréciées de nos clients ? Dans le meilleur des cas, ce sont les clients eux-mêmes, sans filtre, et avec leurs propres mots, bien loin du « discours marketing ».

Il est possible de le savoir grâce à une enquête auprès de groupes de discussion, comme celle que nous effectuée début juillet avec le Sinus Institut à Cologne et à Strasbourg. Ce projet a permis de mener à bien des actions qui seraient normalement trop chères pour une entreprise de marketing de destination seule.

Outre les idées, opinions et ébauches concernant le comportement des membres du groupe cible lors de courts déplacements, notre partenaire a pu recevoir un retour concret concernant ses propres opérations de communication. Cela a permis aux personnes concernées d’adapter concrètement les sites Web, flyers et campagnes sur les réseaux sociaux à ce que les Explorateurs recherchent et souhaitent vivre.

Vous pouvez en lire plus à ce sujet et à propos de nos autres réalisations de la semaine dernière dans la section « Actualités sur le projet ».

Dans la section « Du côté des partenaires », nous montrons cette fois-ci en quoi l’office du tourisme de la Sarre (Allemagne) (TZS pour Tourismus Zentrale Saarland) a su étendre ses initiatives marketing numériques pour les Explorateurs en dehors des frontières du Land. Et pour finir, Jonas Rothe explique dans le « Coin des experts » comment la réalité virtuelle rend la Cologne de l’époque impériale accessible à tous.

Nous vous souhaitons une agréable lecture.

L’équipe du projet

Nouveautés concernant le projet

Présentation des guides de communication

Début mai, nous avons présenté à Trèves (Allemagne) des guides de communication rédigés par le Sinus Institut sur la base des résultats de l’étude de marché qu’il avait conduite. Ils contiennent des recommandations pratiques en français et en allemand sur les attentes, discours, profils linguistiques, médias (et leur utilisation) et points de contact dans le domaine de la communication avec des groupes touristiques cibles. Ainsi, ces manuels peuvent servir de « guide de la communication » à tous les collaborateurs des entreprises partenaires, afin de les aider à mettre en place des campagnes et prendre des initiatives marketing.

En outre, des check-listes ont été créées pour les groupes cibles des Explorateurs, des Amoureux de la nature, des Chercheurs de la perfection et des Vacanciers courte durée. Les partenaires ont également reçu des supports de travail efficaces pour évaluer leurs méthodes de communication en place et les optimiser selon des directives claires.

Enquête auprès des groupes de discussion

Les partenaires ont pu mettre en place leurs initiatives marketing propres et communes pour se rendre compte de la réalité de la situation grâce à une enquête menée auprès des différents groupes de discussion cibles.

Les représentants francophones et germanophones des « Explorateurs » ont été invités à des discussions de groupe. Là, ils ont pu décrire spontanément, et dans une atmosphère d’échange avec le groupe, leurs points de vue personnels, leurs idées, leurs besoins et leurs frustrations au sujet des voyages courts. Pour aller plus loin que la simple question des idées à propos des voyages et des petits déplacements, ils ont pu s’expliquer quant à leur façon de penser.

Les partenaires du projet ont pu suivre la discussion, rendue moderne par le Sinus Institut, depuis leur écran, et ainsi découvrir les réactions des Explorateurs en direct, via leur propre méthode de communication.

À quel point notre région est-elle connue alentour ? Notre campagne inspire-t-elle les associations souhaitées dans l’esprit de nos clients ? L’application pour laquelle nous avons payé est-elle utilisée ? Les utilisateurs la trouvent-ils pratique ? Les réponses à ces questions, ainsi qu’à bien d’autres, ont constitué un retour précieux et nous ont permis de dégager des consignes aussi instructives que directes quant à ce que nos clients de la Grande Région attendent de nous.

Initiatives d’information et qualifications

Actuellement, le bureau de projet participe à de nombreux échanges avec les partenaires du projet pour établir des qualifications minimales sur mesure pour chaque région, l’objectif étant de « préparer mentalement » le secteur au développement du numérique. Pour cela, il s’est appuyé sur les résultats de son étude réalisée au premier trimestre, au cours de laquelle il a demandé aux entreprises des secteurs de l’hôtellerie et de la gastronomie, aux centres de loisirs et aux offices de tourisme de qui ils souhaiteraient recevoir une aide pour adapter leurs services et leur communication avec les clients à la transformation numérique. C’est sur cette base qu’il a aujourd’hui élaboré, en collaboration avec les dispensateurs de formations continues, des offres de formations traditionnelles comme numériques.

Échéances :

Dernières étapes

30/04 et 10/07 : échange bilatéral avec Compétences Tourisme pour mettre en place des groupes cibles et déterminer les qualifications minimales en fonction des besoins en Lorraine (France).

07/05/2019 : atelier avec Sinus afin de présenter les guides de communication aux partenaires du projet, puis échange bilatéral entre le bureau de projet et CGT.

27/05/2019 : présentation de certains résultats de l’étude de marché et des manuels de communication à MaFo  Tag Saarland.

06/06, 11/07 et 16/07/2019 : échange bilatéral avec la direction du projet « Tourismuslotsen Saarland » aux fins de mise en place de groupes cibles et de détermination des qualifications minimales en fonction des besoins en Sarre (Allemagne).

19/06/2019 : réunion des partenaires du projet à Arlon (Belgique).

27/06/2019 : participation du bureau de projet à la sixième journée pratique sur le marketing en ligne de la Chambre de commerce et de l’industrie de la Sarre et saaris.

03/07/2019 : enquête auprès du groupe de discussion « Explorateurs » de Cologne, menée par le Sinus Institut, avec la participation du bureau de projet et des partenaires TZS et TAO.

04/07/2019 : enquête auprès du groupe de discussion « Explorateurs » de Strasbourg, menée par le Sinus Institut, avec la participation du bureau de projet et des partenaires LFT et CGT.

17/07/2019 : échange bilatéral avec LFT pour mettre en place des groupes cibles et déterminer les qualifications minimales en fonction des besoins au Luxembourg.

06/08/2019 : échange bilatéral avec TAO pour mettre en place des groupes cibles et déterminer les qualifications minimales en fonction des besoins en Belgique de l’Est.

08/08/2019 : échange bilatéral avec CGT pour mettre en place des groupes cibles et déterminer les qualifications minimales en fonction des besoins en Wallonie et au sujet de PA 8 (développement d’un collecteur de données à l’échelle de la Grande Région).

17/08/2019 : présentation du projet au festival franco-allemand du livre, « Bouquinisten an der Saar », au stade de Sarrebruck (Allemagne).

À retenir

01/09/2019 : présentation du projet à la Fête de l’apprentissage, au Jardin franco-allemand de Sarrebruck (Allemagne).

10/09/2019: Présentation sur le Web des résultats du sondage auprès des groupes de discussion

Octobre 2019: Réunion de groupe de travail des actions 7 et 8 du projet

12/11/2019: Réunion des partenaires du projet à Trèves

Chez les opérateurs

TZS – Les résultats de l’étude de marché dans la pratique

Le but du projet Interreg était de déterminer rapidement, lors de la phase de recherche, des groupes cibles numériques. Il a également permis de mettre en place des recommandations d’actions pour développer des stratégies marketing personnalisées pour la Grande Région et pour chacune des entreprises de gestion des destinations participantes. L’office du tourisme de la Sarre utilise habilement ces résultats pour continuer de développer ses propres activités marketing : il se concentre notamment sur le groupe des Explorateurs, les médias sociaux sont ingénieusement intégrés et surtout, l’office réfléchit plus loin que les frontières de son Land.

Pour s’adresser aux Explorateurs, le TZS fait régulièrement appel à des blogueurs et blogueuses de leur marché émetteur, qui racontent leurs aventures au public de façon moderne et sur différents canaux (notamment les médias sociaux et leurs blogs). La possibilité de réellement voir les activités des blogueurs et l’accompagnement médiatique dont ils bénéficient sont une source d’inspiration pour les clients, en plus de leur fournir des informations pour leur propre voyage. Le service marketing de l’office de tourisme de la Sarre choisit ses partenaires en collaboration avec l’office de tourisme national sur la base du potentiel de leurs interactions avec les groupes d’âge et d’intérêt visés. L’un des aspects importants de cette collaboration est la valorisation des activités culturelles ou en plein air offertes par la région, sans se limiter aux frontières du Land. Ces derniers mois, plusieurs collectifs de blogueurs se sont rendus en Sarre : Clo & Clem (France), The Social Traveler et Wonderful Wanderings (Belgique) et Les Coflocs (France). La collaboration avec eux a été mise en place de manière individuelle et les contenus ont été partagés sur leur site Web et d’autres canaux tels que Facebook ou Instagram.

Le coin des experts

TimeRide GmbH est une entreprise fondée en 2016 à Munich qui développe et propose des attractions touristiques en lien avec l’histoire de la région. TimeRide, c’est un local fixe dans lequel les clients peuvent découvrir l’histoire de la région avec émotion. Grâce aux nouvelles technologies comme la réalité virtuelle (VR), combinées à des éléments sensoriels comme des vibrations ou le souffle du vent, les voyageurs se plongent dans la vie et l’agitation des époques choisies.

L’entreprise a remporté le prix allemand du tourisme en 2018. Notre équipe de projet a eu la possibilité de tester la réalité virtuelle à Cologne puis de poser quelques questions à Jonas Rothe, le PDG de TimeRide.

Nous nous demandons de quels domaines sont issus les membres de l’équipe qui a rendu cette expérience possible, de la première recherche aux derniers réglages techniques.

L’équipe se compose d’experts dans plusieurs domaines très différents :

des chercheurs dans le domaine de la culture, des experts en histoire de l’art, des partenaires comme le musée du tramway Thielenbruch et plusieurs autres experts colonais. Tous ont travaillé main dans la main pour rendre possible cette visite guidée virtuelle de la ville.

Combien de temps ont-ils mis ?

Il s’est écoulé environ neuf mois entre la conception des contenus et l’achèvement de la production, mais bien sûr, l’idée est née bien avant.

TimeRide est déjà présente à Cologne, Dresde et, depuis peu, à Berlin. Vous prévoyez en plus d’ouvrir un local à Munich au cours du deuxième semestre de cette année. Avez-vous d’autres idées à venir ?

Il reste clairement bien d’autres endroits intéressants avec une histoire mouvementée qui seraient des lieux idéaux pour un voyage dans le temps. Nous sommes actuellement en pleine conception de notre dernière offre : un voyage dans le temps dans la métropole sur le Main : Francfort. Nous espérons que nous pourrons bientôt faire découvrir d’autres lieux. Le suspense reste entier !